sommaire.jpg
264 boulevard de la Madeleine 06000 NICE - Tel : 04-97-11-81-53 - Fax : 04-97-11-81-51
Version imprimable de cet article envoyer l'article par mail Suivre la vie du site
RESULTATS HORS CLASSE CERTIFIES LE 19.06


lundi 11 juin 2007.
 

Les résultats des promotions à la hors-classe des certifiés sont reportés au mardi 19 juin.

Les résultats des promotions à la hors-classe des certifiés sont reportés au mardi 19 juin. L’administration a en effet décidé, à notre demande, de suspendre la CAPA pour réexaminer un certain nombre de situations de collègues et procéder à une mise à jour définitive du tableau d’avancement.

Nos interventions ont pour l’instant permis :

  • que la note pédagogique moyenne (48,41) soit attribuée aux collègues du 11° échelon sans inspection depuis plus de 5 ans et ayant une note inférieure à la note moyenne (48 collègues concernés).
  • de reporter les avis de l’an dernier qui ont été baissés sans explication.
  • de revoir à la hausse la situation de trois collègues en histoire-géographie, les IPR de cette discipline étaient heureusement là !

Nous avons donc à ce stade demandé la suspension de la CAPA pour que l’administration se donne le temps d’examiner le cas des collègues des disciplines dont les IPR n’avaient pu être présents malgré l’enjeu que la promotion à la hors-classe représente pour les collègues.

Le projet proposé à l’examen de la CAPA par le recteur était particulièrement insatisfaisant, au-delà même des fortes critiques générales que nous formulons sur le dispositif de promotion introduit en 2005 qui entend soumettre l’accès à la hors classe à un mérite défini arbitrairement par les hiérarchies locales.

Malgré quelques évolutions, les inégalités disciplinaires ciblées depuis deux ans persistent. Avant CAPA, 56% de collègues au 11° échelon promus en « génies », 60% en italien, 42% en philosophie mais 34% seulement en histoire géographie, 29% en éducation musicale, 25% en SES, 22% en lettres modernes !

Les avis émis par les chefs d’établissements ont les mêmes conséquences. Toujours pas d’avis exceptionnel pour les promouvables au 11° échelon au lycée Masséna, au collège A. Karr de Saint-Raphaël, au collège H. Nans à Aups. Une évolution vers l’absence de candidats exceptionnels dans certains établissements : au Lycée du Coudon à la Garde, au Lycée Raynouard, au Lycée Bristol à Cannes, au lycée Tocqueville à Grasse, au collège Pagnol à St Laurent du Var, au collège la Marquisane à Toulon... Serions-nous tous « déméritants » dans ces établissements ? ou refuserions-nous simplement de décentrer nos métiers vers des tâches périphériques que les hiérarchies locales tentent de nous imposer ?

Les avis sont d’autant plus inacceptables qu’ils conduisent à des rapports entre promus et promouvables au 11° échelon de 25% dans les collèges du Var à 40% dans ceux des Alpes Maritimes !

Le barème académique, qui minore l’ancienneté de carrière pour faire la place à des avis mis dans de telles conditions ôte toute lisibilité à la promotion. Les avis (IPR et CE) fluctuent d’une année sur l’autre et excluaient du projet 69 collègues (sur 210 promotions) au 11° échelon avec 4 ans d’ancienneté et plus.

Nous refusons que les collègues soient massivement privés de la fin de carrière à laquelle ils ont droit au prétexte d’une “ valeur professionnelle ” dont l’administration déciderait souverainement, de façon fluctuante au gré des objectifs ou des humeurs des hiérarchies locales.

Nos interventions ont pour l’instant permis de réduire la proportion d’exclus, mais cela reste notoirement insuffisant et la preuve est faite que seule l’ancienneté de carrière, critère objectif et transparent, doit prévaloir pour l’accès à la hors classe.

La lutte contre l’échec scolaire, la réduction des inégalités et au bout du compte l’accès de tous nos élèves à une formation qualifiante ne peuvent se faire sans des personnels qualifiés, formés et reconnus comme tels et sans renforcer l’attractivité de notre métier.

Nous saurons donc le 19 juin si la raison aura eu gain de cause. Entre temps, nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

Les commissaires paritaires Certifiés : Marie-Hélène Luigi, Catherine Duru, Richard Ghis, Corinne Gioanni, Marguerite Fache, Jean-Paul Clot, Jean-Pierre Laugier, Maryvonne Guigonnet, Pascal Chaumard, Fréderic Negrel, Alain Galan, Pierre-Fabrice Giovanazzi, Gyslaine Dahon, Isabelle Nunez Coffano, Véronique Heinis, Jacques Sedes, Richard Tajasque, Christophe Ricerchi, Tayfun Seker, Jean-Luc Bruyas, Céline Szczyglak, Olivier Sillam, Jean-Paul Picavet, Katia Dubois.